Dbloc notes

Dbloc notes

premier concert

Premier concert

En des temps reculés, je quittais la Normandie pour la Champagne pour y faire de soi-disant études.  Ce faisant je laissais aussi en Normandie un amour de jeunesse, mais c’était promis juré je revenais régulièrement le week end etc…  . Cette jeune personne avait une grand-mère costumière au théâtre des arts, grâce à celle-ci nous avions parfois des entrées gratuites de dernière minute pour des spectacles lyriques, opérettes ou variété, car en ces temps reculés, le lieu n’était pas devenu une sorte de sanctuaire. J’ai ainsi pu y voir Julien Clerc, ou Rigoletto et même Violettes impériales avec Paulette Merval et Marcel Merkès .

 l’histoire d’amour s’effilocha gentiment au gré des retours qui s’espaçaient et des rencontres différentes que peut faire un étudiant. J’avais quitté la Normandie avec dans mes bagages « Changez tout » que j’écoutais en boucle, même qu’à un moment j’ai fini par en avoir marre surtout quand le 3 eme album est sorti et qu’il ne m’a pas emballé en première écoute avec son mixage "pâté et pâteux", et des textes un peu trop « nombrileux » encore à mon goût, même que j’avais donné mon 33tours de changer tout pour le racheter plus tard. C’est ce moment que choisit la charmante pour m’inviter à un spectacle gratuit grâce à la mamie « Michel Jonasz » ; j’étais pas très à l’aise de lui dire non, j’aime plus trop ou j’t’aime plus trop, et je profitais lâchement de ce spectacle.  Comme je n’avais pas donné ma réponse assez vite, plus de places de la grand-mère, mais celle-ci nous fit entrer quand même, et c’est donc des immenses coulisses de ce théâtre que j’ai vu Michel Jonasz pour la première fois. Les coulisses d’un théâtre lyrique avec des accessoires de décor entassés sur les côtés, si mes souvenirs sont bons c’était des accessoires du Trouvère qui servaient à faire le campement des gitans. J’ai donc assisté à mon premier concert de ¾ dos, et le chanteur que je voyais se noyer dans ses petites misères personnelles au travers de ses disques, faisait preuve d’une grande aisance et donnait une impression de pêche de joie de vivre, bref pour tout dire j’étais conquis, le bonhomme sur scène me paraissait différent de cette image de post adolescent romantique que les chansons les plus diffusées pouvaient donner, les titres étaient sensiblement ceux du théâtre de la ville, je ne situe pas précisément la date, mais il n’est pas impossible que ça ait été une représentation de préparation à ce théâtre de la ville. En tout cas c’est avant L’Olympia, après je n’ai jamais raté une de ses tournées, le voyant parfois une seule fois en province souvent une fois à Paris une fois en province. Après Mister Swing, les années passant, j’ai toujours eu tendance à multiplier les concerts d’une même tournée, peut être parce qu’à la fin de mon premier Mister Swing je m’étais dit qu’il allait arrêter tout et que cette angoisse d'avoir le regret d'avoir manqué un bon moment ne m'a jamais quitté?

 

 

 

premier concert théatre des arts



28/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres