Dbloc notes

Dbloc notes

Michel Jonasz Trio concert Nostalgie du 19 Novembre 2008

 

       Une fée de la chance s'étant penchée sur ma boîte mail,  me voilà en route pour le "Cinéaqua "dans les jardins du trocadéro. Quand j'étais môme ça s'appelait l'aquarium du Trocadéro, arrivé vers 16h 30 pour une ouverture des portes à 18 heures, le temps de garer le char dans le parking d'un supermarché et d'y acheter le minimum pour avoir droit à une réduction conséquente sur le ticket de parking, je suis en place, rien pas une affiche, normal c'est « privé ». je vais voir l'hôtesse d'accueil pour lui poser la question, elle prend son téléphone, un type arrive « vous êtes musicien ? 

-non (si j'avais dit oui… on aurait ri)

-pour la sécu c'est briefing à 17h30      pensais-je mais je me retiens, zen...

-non, je viens juste pour taper dans mes mains assis dans le public…

-vous êtes pas en retard, attendez ce sera par là.
je file prendre un café en regardant les poissons de l'Amazone (c'est vrai en plus) qui peuplent le bac de l'espace snack. J'aperçois Guillaume Poncelet qui arrive et se fait diriger vers l'entrée adéquate.

2 personnes arrivant vers 17h 40, je les rejoins, je vais pas avoir été 2 heures en avance pour me retrouver au fond, surtout que c'est une salle de projection m'a dit l'hôtesse.

Vérifications des invits et papotages agréables avec mes voisines qui sont des parisiennes abonnées aux soirées privées, ou des émissions de télé radio, on entend au loin le Lafontaine des balances.

   On finit par nous faire entrer après 18H30, le premier rang est réservé aux VIP, ils seront donc un peu en contrebas, et moi premier rang public sur une espèce d'avancée, à hauteur de l'artiste, assis sur une espèce de canapé circulaire dont le dossier me servira de repose bras sinon je tourne le dos à la scène (et je ne vais quand même pas faire un concert de Jonasz à genoux, y a déjà assez d'occasion de se foutre de moi comme ça)car nous sommes dans une pièce qui doit être aussi un bar, mais le plus fun c'est le fond de scène, un immense aquarium qui doit faire pas loin de 5 mètres de haut, garni d'un banc de ce qui semble être des bonites ou des carangues, des espèces de thon. (vous avez donc échappé à « Jonasz donne un concert de bons thons », et autre vannes sur « donne le thon, » le thon qui va bien à lui le sieur du swing » etc…) mais je les ai casées quand même

            La scène est petite,  va pas falloir nous rejouer Mister Swing même si c'est pour la sortie de l'édition DVD des 20 ans, sinon c'est le plongeon sur les genoux des VIP.  Entrée sur scène des musiciens, intro comme les concerts avec « les traces derrière nous » les percussions en avant, ça me plait vraiment bien, ça me rappelle Manu Katché et l'émotion de l'entrée dans le noir pour la tournée Unis vers l'uni.

La Set liste  (lisible pour les curieux en sélectionnant)

 

Les traces derrière nous

Le Lafontaine

La terre et le père

Les vacances au bord de la mer (et sous l'eau)

Le boléro (miam miam la trompette)

Les wagonnets

Y a toujours quelqu'un qui pleure (avec Vincent Caudron à la guitare)

Mélancolie

Les amoureux des bancs publics

La bossa (avec Vincent Caudron à la guitare acoustique)

Super Nana

C'est ça le blues (j'ai la chair de poule quand je l'entends dans cette version)

(merci pour la set list au régisseur plateau)

 

     Ça passe vite une heure, dommage, il a retiré « paire de palmes dans l'eau perdue » ça aurait été fun, il ne lui manquait plus que le bonnet rouge et on le collait sur la Calypso en cours de restauration…. le ballet des poissons derrière c'était assez étonnant je serai curieux de savoir quel effet ça lui faisait quand il nous tournait le dos de voir tous les poiscailles qui avaient l'air d'une chorale en plein karaoké.

     Que dire que je n'ai pas encore dit, sinon que ces 2 musiciens étant exceptionnels font un trio vraiment géant avec lui, que ça fait un moment que je ne l'ai pas trouvé aussi libre et à l'aise sur scène malgré une espèce de petit pincement de la voix qu'on sent au début, c'est vrai que là, y a pas de filet pour rattraper un plantage, peut-être que c'est ce qui lui donne l'envie d'envisager un casino en 2009.      

En tout cas, je suis prêt à faire pas mal de bornes pour cette tournée, la preuve, le soir de ce concert, j'avais une place pour un concert des Ogres de Barback à côté de chez moi, j'en ai fait cadeau pour aller à 150 kms après péages divers d'autoroute et de parking pour un set d'une bonne heure, mais on ne vit qu'une fois et puis même si Mr Swing est ressorti en DVD, l'avoir vu 4 fois me permet d'avoir VU la chanson magnifique, les 2 batteurs et de m'être gravé dans la rétine les scènes qui manquent au DVD que je n'ai pas encore regardé.

 

        Et hop, dehors, et là; devinez qui jouait du blues du blues…  dernière photo du montage, on est tous….

 

et je pouvais pas résister un court extrait mais faut couper le lecteur deezer avant.

 



21/11/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres