Dbloc notes

Dbloc notes

ALLAIN LEPREST

Mince alors, je voulais parler de l'album Chez Leprest et j'ai beau cherché pas un sujet sur lui ici, c'est vrai qu'on finit parfois par fatiguer quand on parle des gens qui ne sont pas dans les médias et qu'on vous répond que les textes sont un peu trop ambitieux ou les musiques pas assez "entrainantes".


C'est pas un perdreau de l'année, ça fait pas loin de 30 ans que je le suis de loin en loin, je l'avais entendu en radio et découvert en première partie d'Yvan Dautin au Cac Jean Renoir à Dieppe, à une époque ou les programmateurs des maisons de la culture prenaient des risques.
il supportait mal son image de bogosse, il a refusé de faire certains sacrifices ou compromis, il est resté fidèles à des idées ou un idéal.

Il a fait des spectacles parfois moins bons ou hermétiques, comme une série de spectacles pour enfants incompréhensible pour le public auquel il était destiné,  des spectacles pour lesquels il avait calmé une angoisse de la scène à coup de canons,  mais Leprest, c'est un vrai auteur, un type un peu cabossé par la vie, mais qui a une écriture exceptionnelle, reconnue par le milieu et des pointures dont Nougaro ou plus récemment c'est d'Ormesson qui saluait en lui le poète aussi fulgurant qu'un Rimbaud, c'est qu'il n'y va pas mollo dans le compliment le jeannot quand il s'y met.

L'an dernier est sorti un album intitulé "chez Leprest" ou pas mal de jeunes ou moins jeunes lui rendaient hommage en le chantant alors qu'il avait de gros soucis de santé, j'avoue, ça m'avait un peu mis mal à l'aise cet espèce d'hommage posthume de son vivant. Le volume 2 vient de paraitre et Allain va beaucoup mieux,avec entre autres la rue Kétanou, Alexis HK, Amélie les Crayons et Olivia Ruiz... EN prime un DVD du spectacle donné l'an dernier avec Jamait et quelques autres. Ce serait vraiment dommage de passer à côté d'un tel artiste.

CHEZ LEPREST VOL II

et après vous pourrez toujours vous lancer dans "quand auront fondu les banquises" son dernier album perso

QUAND AURONT FONDU LES BANQUISES




et vous risquez dans une salle pour voir le gaillard, sur pieds.


 
La salle je l'ai euel'an dernier le 12juin, un concert organisé par la puce à l'oreille et le café de l'Epoque. Dans une salle de 200 personnes qui aurait pu faire 2 séances tant il y avait de demandes, je l'ai retrouvé sur scène. Amaigri, fatigué déplumé par les traitements, il était là, la municipalité lui avait rendu hommage dans la journée, médaille de la ville, discours et petits fours, façon César pour l'ensemble de la carrière, parce qu'on se sent coupable qu'aucune salle de l'agglo ne lui avait offert de scène depuis longtemps, le public était venu en masse, se rappelant que le petit gars du pays avait un sacré talent, faisant semblant de ne jamais l'avoir oublié alors que quelques temps avant, le Café de l'Epoque ne faisait pas le plein avec lui....  Mais en cette foutue année 2009 où le public avait vu Bashung aller jusqu'au bout, on aurait dit que tout le monde voulait voir Allain avant que le lion ne bouffe le dompteur.
En le voyant arrivé, je me sentais un peu coupable, mince alors, il n'a pas vraiment la pêche, ça a un petit côté concert d'adieu, et j'aime pas les adieux.
Accompagné par Miravette il, prend ses marques et passe au dessus de l'émotion pour donner les meilleures chansons de son album et des anciennes, Bernard Joyet venu en voisin interprètera une chanson puis Allin terminera le spectacle par de nombreux rappels, à bout de souffle mais heureux et plein de l'énergie que lui donne le public.
 
Découvrez la playlist LEPREST avec La Rue Kétanou


22/12/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres