Dbloc notes

Dbloc notes

Cerino

Les chanteurs ont les fans qu'ils méritent, évidemment je n'ai pas oublié Lennon et quelques vampires qui collent à "leur" vedette comme j'ai pu en voir à l'oeuvre. Une fan, donc m'invite à un concert de Christophe Cerino, impossible calendrier, ce sera pour plus tard. Quelques jours plus tard, dans ma boite à lettres un CD, Cerino, j'ai déjà vu cette tête là, à moins que cela ne soit la coiffure Obispesque. Ma fille regarde par dessus mon épaule, lit la dédicace et dit "c'est le géographe, tu le connais?" non, pas encore, je me souviens maintenant de sa prestation et de sa présence dans le petit Prince. Merci Claire, je vais découvrir Cérino. J'ai écouté et ré-écouté cet album, il m'en est resté quelque chose.

Au fond qu'est-ce qui nous fait palpiter, trembler, avancer dans la vie? L'amour, les amours. Christophe Cérino le chante, les chante, j'ai essayé au travers de ses jolis mots de vous donner une idée de l'album, une balade dans ses ballades, mon itinéraire dans son spectacle.

Avez vous remarqué comme la présence de quelqu'un qu'on aime transforme une gargotte en délicieux petit resto typique, comment la chambre ordinaire d''une pension de famille tristouille devient un lieu magique où l'on a envie de passer le reste de ses jours?

J'ai eu du Whisky du Brandy du Gin du Cherry
D'la Téquila
J'ai bu du champagne Cognac Xérès Monbazillac
D'la Vodka, rien de tout ça
N'a le goût d'une tisane avec toi
J'ai bu tout ça mais quand je te bois....

Moi, je t'aime, mais toi? Tu m'aimes pas? T'aimes pas que je t'aime? Qu'est-ce que je dois faire pour que tu m'aimes?

Vois pour toi j'ai fait des vers
J'ai pas dormi des nuits entières
J'veux m'faire voleur faut que j'traine
Pour Piquer son âme à Verlaine!
Vois pour toi j'fais le mariole
j'fais des grimaces des cabrioles
Dis tu m'donnerais ta main chez le maire
Si j'avais le coeur de Baudelaire?

Ah, quand on s'aime, c'est tout différent, un air de bossa, et on embarque pour la grande aventure, on repart de chez l'aimé en sifflotant, en essayant d'être comme on pense qu'il voudrait qu'on soit, les amours débutantes.

C'est la bossa des sots
Qu'on est sot
bébé quand on aime....
Tu me voudrais dévot pour ta messe
Mécréant pour ce qu'on dit sur toi
Tu me voudrais toutou pour ta laisse
Tu me voudrais Minou quand j'aboie...

Et oui, la libération des mecs c'est de pouvoir avouer qu'ils sont sentimentaux entre autre, Christophe n'hésite pas


J'larmoie comme une pucelle
Qu'entend la vie en rose
Pour rien j'ai vingt six chandelles
Je tombe dans les rose....
J'suis sentimental ça se sent Baby?

L'amour, l'amour, ça dure pas toujours, l'usure insidieuse des jours et des heures

De jour en jour
d'hommages en dommages
D'écrits en cris
et d'aout en doutes
D'aubes en aubades en nuit d'ennui
D'étés endetté en divers hivers
de mois d'émoi en damnées années
De feues nos folies en de feux follets
d'îles d'idylle en mer amère
de fête au lit en lit de défaite nos heures ont fui
....
Douce si je t'aime moins je t'aime néanmoins.

Rupture, retrouvailles, rien n'est jamais sûr ni définitf, est-ce qu'on s'aimera comme avant?

Le soleil est revenu, la vie est belle
Et tu m'es reparue, ton ventre a pousse la dentelle de ta robe
Qu'est -il advenu, je ne suis pour rien dans cette affaire
Les "je t'aime" parfois sèment des bouquets que Dieu se garde.....

Pour combattre l'usure du temps, pour lutter contre le désamour rampant, pour retenir l'autre qui s'en va insensiblement, on peut écrire, écrire une chanson

N'écrire qu'une chanson rien qu'une
Pour la morne saison, nos funestes heures à venir
Puisqu'on le sait bien l'amour expire
Ecrire pour un jour, pour demain,
Ecrire pour que si tu ne m'aimes plus, tu m'aimes encore un peu plus.....
...
Ecrire pour que si tu ne me vois plus tu m'entendes encore.

Mais, quand on s'aime, tout est bien, ou presque, passé les amours débutantes enflammées, pas toujours facile de synchroniser les désirs, le plus simple c'est d'en rire ou d'en sourire sur un air de tango, vous savez quand les danseurs tournent la tête à gauche et à droite, comme s'ils n'arrivaient pas à se regarder dans les yeux

Non, je n'ai pas mal à la tête
Non je n'ai pas la migraine,
Non, même si c'est jour de fête....

Dis tu m'aimes? pourquoi tu m'aimes? m'aimeras-tu encore quand tu connaîtras mes diables intérieurs? M'aimes-tu quand même si je ne suis pas exactement comme tu l'imagines? Même si je ne suis pas le fils dont tu rêvais? et vous mes amis, vous m'aimez tel que je suis vraiment? M'aimez vous quand je suis triste et bleu?

J'suis beurk, j'suis mal et j'me dégoûte
comme j'fais des scènes à mes amis
J'ai peur qu'ils me quittent pour la vie....
..
J'ai peur qu'on me laisse au bord de l'autoroute en été....



Quand on est amoureux, au début, c'est bizarre, on a envie d'embrasser tout le monde et de le raconter aux inconnus qu'on croise dans la rue ou dans les transports en commun, moi je me suis souvent demandé si ça se voyait... en plus ça rend réceptif à des tas de trucs tout bêtes, l'odeur du jardin le matin, le parfum d'une femme qu'on croise, des petites chansons stupides qu'on entend le matin en croquant ses biscottes, des chansons sans grand intérêt musical ou de texte, mais qui vous vrille la tête et qu'on n'oublie jamais,. Sans histoire d'amour, j'aurai sûrement zappé l'été indien, un soir de pluie, Wight is wight, Déjeuner en paix, l'ami caouette, au Whiter shade of pale, rain and tears , ti amo....
toutes ces petites chansons qui marquent notre vie, comme des petits cailloux blancs jetés dans la rivière du temps qui passe.

C'est une chanson ordinaire
Un truc un machin qu'on siffle un air
Qui quitte pas la tête parce qu'il est bête
Et que ça fait
Ti amo, je t'aime, I love you, te quiero tambien
C'est un tralala ridicule.....

Mais l'amour, LE GRAND AMOUR, c'est pour quand, est-ce celui là? comment le reconnaître? le rencontrerai-je un jour?


Quand l'amour tout fatigué
Sera tombé par poignées
Des limbes un soir de dimanche
Autour de mes hanches,
Lorsque les oies des Carpates
Lassées coucheront leurs pattes
Loin des plaines et des sommets neigeux
Au coin de mes yeux
Auras tu trouvé mon prince
Dans quelque haras de province
Pour m'en venir haletant
Ton destrier blanc?....
Un jour mon prince viendra mais quand?

Aimer, aimer, aimer sa vie, s'aimer soi pour être aimé, pas toujours facile, il y a des jours où l'on voudrait changer tout, reprendre l'histoire au début, décoller du quotidien qui nous englue

On vit dans des villes, des tours des bidonvilles
on vit sur terre comme les vers
On naît le samedi, on meurt un soir de mercredi
L'ami tout va vite on s'agite,
On rêve de quitter nos poubelles,
Avoir des anges les ailes....

ALors la voix? surtout ne vous fiez pas aux extraits disponibles sur le net, disons que cela m'a rappelé le Higelin de Mogador (81) pour le côté swinguant et un peu fêlé de la voix, des accents du Brel des bonbons dans le tango; en tout cas c'est une voix chaude vibrante, sur scène je ne l'ai vu qu'en géographe et déjà il ne manquait pas de relief, je suis sûr qu'avec ses chansons il doit être encore plus à l'aise. Musicalement, piano basse batterie, pas d'artifice concert en live, swing rythme et ambiance brésil tango , son site est intitulé au coeur de la bossa baudelairienne...


http://www.christophecerino.com/

 

 

 

 

 

Les artistes en devenir, comme disent les maisons de disques, ont parfois une chance, à défaut d'avoir à leur disposition des grands moyens ils déboulent sur scène avec un gros cœur. Christophe a fait ce pari au sentier des halles, un banc non pas d'arbre et pas de rue, juste un lampadaire, un guitariste qui assure la rythmique avec grosse caisse et tambourin. Le spectacle sous une forme basique, certains pourraient trouver cela mince, moi j'adore, je trouve que les chansons, les mélodies comme les textes, y trouvent leur vérité sans être étouffés ou détournés par des effets divers. J'y reviens souvent, mais ces formations réduites  me rappellent la tournée « une voix, dix doigts » de Claude Nougaro.  La difficulté c'est que les chansons sont toutes nues et qu'il faut qu'elles tiennent debout sans les artifices, Je crois que c'est Jacques Canetti qui lorsque que de jeunes artistes lui présentaient une maquette de chanson, refusais de les entendre autrement qu'en Guitare ou piano/voix ; autre difficulté c'est que l'artiste ne peut pas se cacher derrière la technique, mais là Christophe s'en tire mieux que bien, ses chansons tiennent debout et même prennent de l'ampleur, et le bonhomme occupe tout l'espace, il sait être tour à tour drôle, émouvant, sensible.  En prime avec un accompagnement restreint, toutes les couleurs de sa palette vocale ressortent encore mieux.

http://img444.imageshack.us/img444/83/p1040831ha9.jpg http://img254.imageshack.us/img254/5365/p1040772yf8.jpg  les ailes des anges...    
Je serai injuste si j'oubliais l'invité du soir qui a interprèté la berceuse à l'étoile en duo avec Christophe puis qui une de ses chansons « elle » toujours en duo, une chanson qui est vraiment très jolie, il s'appelle Cyril Romoli.  
Cérino est au sentier tous les mardi jusqu'au 29 mai (sauf le 1er) et peut être deux soirées supplémentaires en juin….




http://img249.imageshack.us/img249/5349/p1040790uo6.th.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

c'est déjà fini, et je suis partagé entre l'envie de garder ça pour moi et l'envie de raconter.
Dommage qu'il faille autant de temps pour se garer sinon j'aime beaucoup ce quartier de l'avenue de Clichy, même que Janet m'a fait éviter un bouchon en me faisant passer par le boulevard des Batignolles du coup , j'ai eu envie de ré écouter Yvan Dautin.
L'européen, c'est une petite salle sympa, et on a une grande proximité avec l'artiste, je trouve que les artistes à grande renommées, devraient se faire sur chaque tournée une petite salle comme ça, j'y ai vu Charlebois c'était top.
Là c'était Cerino, le retour, après les rendez vous en duo du sentier, formation complète, Anthony Gatta à la batterie, et Maurad Meniri à la basse, les vieux complices Freddy Boiliveau à la guitare le partenaire du sentier, et Yann Servoz à la batterie.

Et puis il y a Cerino, aussi à l'aise sur la scène avec toute sa bande que quand ils étaient deux, ses textes, tour à tour drôle, émouvant, plein d'humour, amoureux sensible, déconnant, la salle qui passe du silence ému pour les haricots ou la berceuse à l'étoile à carrément hilare et complice des fantaisies Cerinesques. La playlist, je suis plus certain, en tout cas pas assez (j'aurai bien voulu retrouver la vie en rose ou j'ai vu), mais la chanson en Anglais sur le film Brokeback Mountain, va falloir vite nous l'enregistrer que les buses de l'anglais comme moi puissent essayer de tout capter, et la chanson d'un auteur d'on j'ai oublié le nom sur le temps passé, c'est tout simplement beau.
C'est pas d'aujourd'hui, et comme chaque fois que je vois Cerino sur scène je me dis qu'il est fait pour ça, il habite tout l'espace et embarque tout le monde dans son voyage, on ne regarde plus des haricots verts de la même façon et quand il pleut, ce qui arrive souvent ces temps ci, je m'attends toujours à entendre le piano arriver au milieu du bruit de la pluie dors dors encore coeur…


 

 

 

 

 

http://www.myspace.com/christophecerino

 

free music


28/05/2007
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres