Dbloc notes

Dbloc notes

Renan Luce

         Renan Luce souffre de deux défauts majeurs, sa maison de disques ayant fait sa promo sur europe 2 et les chaines musicales,  et lui-même souffrant d'une certaine bogossité son public s'est élargi du côté de la tranche 12 à 25 ans de sexe féminin, donc comme le présageait sa pochette pleine de plumes il y a une proportion de mouettes crieuses dans son public,  donc prévoir les bouchons d'oreille si vous avez la même voisine que moi, surtout qu'en bande la mouette s'auto excite si je puis dire (et c'est pas qu'une image, il y en a une qui criera à la fin « je veux un bébé de toi » le laissant un peu désappointé).

Une fois qu'on a pris conscience de ce détail sur le public , reste le bonhomme, pas grand, l'air timide protégé par sa guitare armure, filant vers le micro, un peu comme Brassens dont il reprendra « une jolie fleur ».  Tout l'album repenti y passera avec la reprise dont j'ai parlé et « une petite fille » de Nougaro (bien réussie), plus quelques nouvelles dont « les timides anonymes » qui existe dans le bonus DVD.  Renan Luce, je ne connaissais pas trop (juste les plus diffusées et son myspace), j'avais raté son concert de peu l'an dernier près de chez moi, faute de places, maintenant il faut se réveiller encore plus tôt car le jeune homme multiplie les soirées à guichets fermés.  Sur scène, il ne déborde pas d'activité,  mais pourtant, il tient largement la place et embarque dans son petit monde ; les mouettes crieuses, leurs parents et un public mélangé. J'ai été séduit par l'ensemble,  les textes sont bien foutus et les musiques savent trouver le moyen de s'enrouler dans votre oreille, essayez donc de ne pas fredonner les voisins les voisines quand vous l'avez entendue le matin avant de partir au boulot.  Dans l'album il y a des petites perles, chacun doit y trouve la sienne en fonction de son vécu,

 

 

Monsieur Marcel qui me rappelle le maire d'une petite commune qui me disait en parlant d'un employé municipal, « il picole, il ne bosse pas énormément, mais il n'y a que lui pour creuser les tombes à la pelle bien nettes et sans abimer les monuments à côté, et dans un vieux cimetière, pas moyen de faire entrer la pelleteuse »

 

Monsieur Marcel est fossoyeur

Comme il y en a beaucoup ailleurs

Mais son sommeil est élastique

Il est narcoleptique

 

Il n'est pas rare qu'entre deux mottes

Il s'endorme droit dans ses bottes

Ca n'gêne que les survivants

De rev'nir le jour suivant

 

Mais tout bien pesé

S'il faut creuser

Préfères-tu qu'on creuse

A la pelle

Mais tout bien pesé

S'il faut creuser

Préfères-tu qu'on creuse

A la pelleteuse ?....

 

j'aime beaucoup « I was here »

Je connais des lieux qui respirent
L'air du temps, les souv'nirs
Le vécu
On y vient parce que l'on y boit
On laisse pour ce que l'on voit
Un écu

Ceux qui entrent sans savoir apportent
Et laissent à l'heure où ils sortent
Leurs pensées
Qui adhèrent aux murs et aux meubles
Semblent partir et puis veulent
Y rester

Dans ces endroits, moi j'aime l'envers
Du décor une fois vos verres
Desservis
Je joue au petit criminel
Qui promène son opinel
Dans vos vies

Ouvrez les yeux car où que j'aille
Je laisse derrière moi des entailles
Des rayures
Et les gravats qu'il me reste
Servent à combler ma tristesse
Mes fêlures…….

 

et

L'iris et la rose

 

Une guêpe s'envole, se pose, butine
Et l'image cogne à ma rétine
Mais déjà mon regard est loin
Je n'sais plus voir le quotidien

J'aim'rais m'réveiller sans mémoire
Redécouvrir c'que j'peux plus voir
J'ai écrit une petite annonce
Un mois déjà : pas de réponse

Cherche regard neuf sur les choses
Cherche iris qui n'a pas vu la rose
Je veux brûler encore une fois
Au brasier des premières fois

Je veux revoir ma première fleur
L'accompagner jusqu'à c'qu'elle meure
Et découvrir une flaque d'eau
Comme une porte pour descendre en haut……..

 

 

 

Et aux timides anonymes qu'il chante seul avec les mains qui tremblent, ça sent l'autobiographique

 

http://fr.youtube.com/watch?v=S1SDB8Z4PaU

 

quand un petit mec qui a l'air d'un ado attardé seul avec sa gratte et sa petite ritournelle peut capter une salle, c'est qu'il  a un truc, voir une salle silencieuse écouter « repenti »  ce texte sur un sujet original, c'est un signe pour moi.

 

 

 

 Maintenant on est à la recherche d'autres concerts à portée, le malin joue à Paris pendant les vacances de printemps quand nous serons absent et ma fan de base en âge de mouettiser n'ayant pas pu suivre le concert en semaine se terminant à plus de minuit, il va falloir se creuser un peu les méninges et consulter

via michelin.

 

 


Go to ImageShack® to Create your own Slideshow

 

désactiver le lecteur Deezer avant de lire les vidéos

 

 

 

 

 

 

 

 

    Le concert de Rouen ne permettant pas à une fan collègienne d'y assister une veille de classe, je me suis mis en quête d'un spectacle à portée de roues un jour compatible avec la vie scolaire, c'est chouette d'aller au concert avec sa fille et departager en plus son enthousiasme pour le chanteur, j'ai du bol, elle ne m'a jamais demandé Lorie ou la starac elle n'aime pas.

     Gacé, c'est pas très loin et puis Renan Luce au Tahiti, une petite salle ça promet une bonne proximité et l'exotisme.  Pour un cadeau d'anniv surprise, c'est sympa ; le disque offert dans l'après midi pour la mettre en appétit, histoire qu'elle ne me pique plus le mien.  Una amie Aldebertienne profite du voyage, on arrive vers 18h 30, sandwich devant la salle, fait pas chaud on attend un peu et à 19 h je joins les 5 personnes qui attendent. A ma grande surprise ce ne sont pas que des ados qui sont là. Les portes s'ouvrent on récupère nos billets. 10€ adulte, 5€ les moins de 16 ans…. Et le stationnement juste devant la salle gratuit….  La foule arrive peu à peu, avec des gens déçus de ne pas être les premier s et qui jouent des coudes  pour essayer de se faire une place au soleil.

La salle fait un peu cinéma avec une scène assez grande fauteuils de velours bleu nuit, confort en plus.  Le concert est complet.

Presque à l'heure le concert démarre, à ma grande joie, il n'y a pas dans le public, trop de fans hystéros poussant des cris de mouettes en chaleur et apostrophant Renan sur le mode «  je veux un bébé de toi ! » comme à Rouen ou autres.  Tant mieux. On n'évitera pas les ados en bandes qui papoteront dans l'allée au début de « Iwas here », dommage.

            C'est la deuxième fois que je vois Renan sur scène et il n'y apas à dire, il passe mieux que bien, il a une vraie présence, pourtant ce n'est pas le roi du saut carpé ou des danses claudefrançoisesques. Non, lui il n'a pas besoin, il a ce petit truc qui fait qu'en plus d'être un bon auteur, c'est un bon interprète sur scène, même si ces textes se suffiraient presque à eux-mêmes.  La moins grande présence de mouettes hurleuses qu'à Rouen peut être, en tout cas, je le sens plus détendu plus près à se lancer dans un dialogue avec le public.  Les musiciens sont vraiment bien calés sur leur set et ça tourne rond, cette fois, le set se fait avec les éclairages de la tournée et c'est bien plus joli encore.  Je suis carrément emballé, ce ne sera pas l'Olympia quoi que ça a failli, mais 2 concerts parisiens la même semaine ça fait cher, mais je crois que je retrouverai une date pour revoir ce spectacle, juste pour apprécier en live les mots….

 

J'aim'rais m'réveiller sans mémoire

Redécouvrir c'que j'peux plus voir

J'ai écrit une petite annonce

Un mois déjà : pas de réponse

Mais j'ai croisé sur mon chemin

Deux grands yeux bleus, deux blanches mains

Ses menottes ont pris mes poignets

Et ce sont ses yeux qui m'ont soigné

 

Je reste épaté par la variété des sujets abordés dans ce premier album, pas de complaisance nombrileuse, une vraie écriture aussi bien paroles que musique, il reprend Nougaro et Brassens, je lui trouve le classicisme de l'un et la fantaisie de l'autre, et comme les deux, une façon d'habiter toute la scène.

 

Je connais des lieux qui respirent

L'air du temps, les souv'nirs

Le vécu

On y vient parce que l'on y boit

On laisse pour ce que l'on voit

Un écu

 

Ceux qui entrent sans savoir apportent

Et laissent à l'heure où ils sortent

Leurs pensées

Qui adhèrent aux murs et aux meubles

Semblent partir et puis veulent

Y rester

 

Dans ces endroits, moi j'aime l'envers

Du décor une fois vos verres

Desservis

Je joue au petit criminel

Qui promène son opinel

Dans vos vies

….

 

A peine le spectacle fini, Renan rejoint le hall et se prête gentiment au jeu des photos et des autographes, avec beaucoup de gentillesse car on lui fait signer le billet d'entrée, classique , mais aussi des bouts de papiers informes sortis de carnets (je me demande ce que devienne ces autographes) et plus fort sur des morceaux de panneaux en papier indiquant l'heure d'ouverture de la salle déchirés à la va-vite, pour un peu, je me serai senti hors norme avec mes 2 CD à dédicacer, faut dire que la mouette ça télécharge plus que ça n'achète ; enfin encore heureux personne n'a demandé de dédicace sur un CD gravé, je l'ai vu il y a longtemps poour une cassette avec la jaquette photocopiée ; la prod aurait du penser à avoir un lot d'affiches à vendre  même des formats moyens, ça ferait quand même plus joli pour signer.

Retour dans la nuit, on voit des chouettes et des renards, le gps n'ayant pas retrouvé l'entrée d'autoroute la plus proche, j'économiserai même le péage, c'était Renan Luce en Normandie.

Et bien je vais me débrouiller pour recroiser le chemin de cette tournée.

 

 

 


Go to ImageShack® to Create your own Slideshow

 

 

 

brassens

 

 

 

 

 

 

RENAN LUCE A TRAPPES  samedi 1er mars

     J'ai déjà vu 2 fois Renan Luce sur cette tournée, une 3eme fois annoncée un samedi soir, donc favorable aux jeunes, je propose ce concert à ma fan favorite « ce serait trop bien »… leçon sur la différence entre trop et très et l'affaire est bouclée les places réservées.

Samedi aprèm, préparation d'un pique nique et provision d'eau, les concerts ça donne chaud souvent. En route, merci le GPS qui nous amène directement sur le parking. Nous retrouvons une amie venue de plus loin pour découvrir Renan sur Scène.  Il est un peu plus de 18h 30 et les premières spectatrices arrivent, comme je veux éviter les mouettes devant moi, on commence à faire la queue.  Un peu avant 20 h ouverture des portes, et là horreur, les gens qui ont les billets vendus par la salle vont directement attendre près des portes les autres sont canalisées et une personne entreprend de leur demander leur code postal d'origine et si possible leur adresse mail, là ça m'agace gravement… j'ai pas attendu plus d'une heure avant pour me retrouver au fond, en prime je ne vous dis pas les adresses mails notées à la va vite sur un bloc en écrivant en l'air, la moitié seront fausses. Rouspétances de votre serviteur qui refusera de donner son adresse, on passe direct.

Direction l'attente devant la porte de la salle, le public a l'air assez mélangé, le gros des troupes mouettiques a du casser sa tirelire pour le grand rex ou le zénith.

         Première partie Claire Denamur, une voix agréable et personnelle, pas toujours maîtrisée dans les effets, influences des starac et autres chanteuses à voix, mais des textes sympathiques, ah oui, quand on remercie tout le monde pour l'évoir bien accueillie, faudrait pas oublier Renan lui même, mais comme elle est jolie, il lui pardonnera et moi aussi  ;o).

 

         Renan Luce arrive, changement de contrebassiste et de guitariste il me semble, je demande à ma fille qui réponds « oui, l'autre guitariste avait les oreilles plus décollées et transparentes dans la lumière, tu ne te souviens pas ? », si je me souviens du fou rire. Fin de la première chanson, Renan confirme le changement de musiciens, occasionnel pour le guitariste, le contrebassiste étant sur la tournée de Camille…(je risque de ne pas le voir pendant un moment )  Premier concert de la nouvelle série, les arrangements ont un peu évolué, sans doute pour préparer les scènes plus grandes, les lumières ont suivi le même chemin.

   Renan reste lui-même, mais avec beaucoup plus d'assurance, entre autres dans sa gestion du public. Les nouvelles versions sont plus musclées et donne une bonne énergie au concert qui balance plus folk et moins chanson française classique, pour autant nous aurons droit à la moustache du jour avec la reprise de « je suis un voyou », ça fait plaisir de retrouver les classiques avec un air de nouveauté et d'entendre des gamines de 17 ans reprendre tonton Georges en chœur, je sais pas pourquoi mais mon petit doigt me dit que nous n'aurons pas droit à la télé dans 3 ans au même déferlement d'hommages pour lui que pour Claude François cette année, il s'en doutait « trompette de la renommée vous êtes bien mal embouchées », Renan et Aldebert le font très bien et à chaque concert, c'est au moins aussi bien.  

Nous aurons droit à une nouvelle chanson sur les première fois, et aux « classiques »  voisines embarquées sur des rythmiques différentes et  à des timides qui se déchainent un peu, un lacrymal circus qui se prend pour le cirque de Moscou, à des subtils iris et la rose ou I was here qui donnent une idée de la palette du jeune homme tant dans l'écriture que dans l'interprétation…

 

 

Le public pas trop mouettique et de tous âges réparti entre la fosse et les gradins suit bien, parfois trop Repenti ânonné alors que Renan ne chante qu'en guitare voix, c'est pas toujours top ; pas d'hystériques ou presque, et à la fin une salle entière debout sans qu'il soit besoin de lui téléphoner, un vrai grand succès spontané. Un monsieur de la sécu ne veut pas de mon appareil photo bridge qui fait trop pro, je range et me contente de mon petit pana, je sortirai l'autre à la fin,  parce que quand même, j'ai pas l'intention de vendre les photos elles ne sont pas assez bonnes, mais j'ai envie d'une chanson...

Le hasard a fait que j'avais déjà une place pour un autre concert de lui, et assez proche, et bien pas question de chercher à la revendre, je me régale déjà.  

 

là on sent que Martin Gamet fait défaut, il apporte un soutien vocal pour les ouh ouh ouh et en plus le public n'a pas sauté sur l'occasion, j'avais l'impression que Renan attendait ça plutôt que des applaudissements rythmés qui n'allaient pas vraiment

HEROUVILLE SAINT CLAIR   article à venir

 

 

en attendant le racontage un montage d'hérouville

 

un image hackus s'il veut bien marcher

 


Go to ImageShack® to Create your own Slideshow

 

free music


22/10/2007
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres