Dbloc notes

Dbloc notes

Michel Jonasz Trio Evreux, le Cadran, 19 janvier 2010

Evreux 19 janvier 2010

 

Quand je dis à des amis (ou pas) que je retourne voir certains artistes plus de 3 fois sur la même tournée, et qu'ils me regardent avec des yeux ronds, je comprends soit qu'ils ne vont pas souvent au spectacle, soit qu'ils vont voir des artistes dont les spectacles sont hyper cadrés, comme j'ai pu en voir, celui qui me vient à l'esprit dans cette catégorie, c'est Montand, vu 2 fois à quelques semaines d'intervalle, une mécanique très au point, réglée au millimètre, une perfection un peu froide; rien à voir avec la magie d'un spectacle Jonasz ou Aldebert par exemple qui sont capables d'entrainer leur spectacles vers des rivages insoupçonnés.

Pour cette reprise de tournée après la pause théatre depuis l'automne, pour ce concert en tout cas la set list a été modifiée.

Les traces derrière nous

Le Lafontaine

La terre et le père

Le boléro

Les wagonnets

Les amoureux des bancs publics

Les vacances au bord de la mer un petit coup de nostalgie collective qu'on accompagne des refrains

Y'a toujours quelqu'un qui pleure

Paire de Palme

Terre (quelques connaisseurs applaudissent dès l'intro) sur la set liste figurait je voulais te dire que je t'attends, barrée au profit de Terre, j'aurais volontiers pris les 2, même si je trouve Terre plus cosmique.

et là surprise, entrée de 2 choristes, non pas Jean Baptiste Monnier et ses copains en polo col V sans manche, 2 blacks, Jean Marc Reno ( http://www.myspace.com/jeanmarcreyno  et Eric Filet (un des 2 choristes de la tournée Pôle Ouest qu'on peut retrouver là http://www.myspace.com/ryckomusic).

Là, le Captain Jonasz, radieux nous fait comprendre qu'on n'est plus sur une croisière mondaine mais plutôt sur un trimaran qui va se taper les 40 ème swingants, un petit coup de mélodica pour se chauffer un peu et on attaque

Lucille, la salle assure vaguement sur les refrains mais ça suit, le normand n'est pas chanteur, une fois chaud,

Minuit sonne, le Captain fait péter la chorégraphie avec ses 2 compères

La Bossa, c'est mieux que beau ça

Du blues du blues, ça déménage à 3, je vous le dis,

hoochie coochie Man, du feu de dieu, y a vraiment pas des tonnes de Frenchies qui chantent un blues en inglish sans avoir l'air de sortir de chez Berlitz ou d'imiter l'accent de Jacques Delors

Super nana, histoire de se refaire le plaisir de chanter ensemble, et puis avec 2 choristes, ça prend des airs de blues

Rappels

Joueurs de blues

Le fourmis rouges.

Comme disent les crétins qui présentent la téléréalité « que du bonheur! », l'ensemble est plus punchy et moins mélancolique que la set list précédente, du coup Michel parle moins, le spectacle est resserré et sacrément énergique et même énergétique, je repars de là content, joyeux, l'impression d'avoir avalé un tube de Juvamine tellement juvabien.

Les anecdotes de la traversée

                                   

                                                                                   début de traversée un peu inquiet pour moi, j'ai fait un tour sur le myspace de Guillaume Poncelet et il n'avait pas de date affichées, et si c'était pas lui, qui me ficherait des frissons avec sa trompette. Le concert débute noir, pas de lumière sur le clavier, et un son pas génial, très plat, rien à voir avec ce que j'ai dans les oreilles... du coup je commence à me demander si c'est bien Stéphane Edouard qui va rythmer l'affaire. Les lumières montent, soulagement c'est bien Guillaume et c'était un problème de réglage du clavier... une fois la révision faite,ça roule mieux que jamais.

                                                   le Cadran a un indéniable côté paquebot de luxe, Image Hosted by ImageShack.us, les concerts des vedettes de dimension nationale sont parrainés par le Club Ivoire, c'est à dire un club des entreprises et notables locaux qui financent ces concerts. Du coup, l'arrivée de tous ces gens dans le hall a un côté réunion de rentrée du Rotary club, on se congratule (les normands se « boujoutent» et se présentent des voeux, la moyenne d'âge doit plutôt tourner autour de la cinquantaine (ce qui explique peut être une certaine mollesse dans les choeurs pour du blues), mais quelques jeunes se sont infiltrés dans la place.

                                                                                               Super place 4 ème rang, au bout, on peut étaler ses jambes, encore que cette salle a été prévue pour les plus du mètre 75; l'inconvénient quand on est dans les premiers assis, c'est que tous les autres arrivent après et vous font lever pour s'installer car c'est numéroté, du coup, pas de précipitation certains ne se pointent qu'à l'heure du spectacle, je fais le ludion pendant une demie heure.

                                                                                         J'ai toujours beaucoup de chance, mon voisin de derrière (qui après tout aurait sans doute préféré être assis derrière Mimi Mathy) n'a pas eu le temps de prendre un repas et s'est contenté selon moi, d'un sandwich au saucisson à l'ail, et il parle beaucoup à madame, du coup j'ai un peu l'impression d'être dans un train militaire, ça me rappelle des retours de caserne avec mon baladeur cassette et les années 80 commencent, paire de palmes dans l'eau perdue..... heureusement il ne parle pas pendant le concert ou les sucs gastriques ont fait leur ouvrage, je ne connaitrais pas une super nana aillée

                                                                                      Mon voisin de droite observateur mais sans doute pas très au fait de l'actu Jonasz se penche vers sa femme au moment des bancs publics et lui dit «t'as compris la moustache...» et oui, vu sous cet angle, Jonasz pourra se vanter d'être un de mes chanteurs à moustache préféré avec Brassens et Freddy Mercury...

                                                                                 Une fan souhaite bruyamment son anniversaire avec 2 jours d'avance à Michel, du coup un happy birthday démarre doucement, puis encouragée par Guillaume toute la salle s'y met, les yeux pétillent.

                                                                                     à la sortie, je patiente un peu avec d'autres personnes pour faire un petit coucou en passant, une dame et ses amies m'expliquent qu'elles sont fans de la première heure (j'ai failli dire, ça commence à se voir), elles ont décroché des affiches du couloir et de l'extérieur pour les faire signer, « dommage qu'il ne fasse plus de disques » (j'ai 2 coffrets double CD et DVD à faire signer..;) j'en montre un, et aussi sec avec l'aplomb d'un représentant en encyclopédie « ah bon, mais tu vois ça c'est pas encore distribué à Evreux » p'tre ben, remarquez, que vu le format les hypers n'en n'ont pas pris même pour les fêtes (Warner avait peut être autre chose à vendre et le représentant pour notre région s'est tué en bagnole et le remplaçant est celui qui a aussi nord picardie), en tout cas, j'ai toujours plaisir à entendre les « fans de la première heure » me parler du premier album, « mais si, celui où il y avait Unis vers l'uni ».... J'ai pas fait de photo, mais faute de tables, l'artiste qui signe les affiches à 4 pattes pour ne pas les percer, ça ne se voit pas tous les jours.

                                                                     Retour dans la nuit avec le CD trio au casino dans le chargeur, j'arrive à la maison, c'est la nuit la grande la belle, la lune est par dessus les toit, fin croissant, "c'est ça le blues", il m'a manqué celui là, pour la trompette de Guillaume et le final ébouriffant, finalement on les voudrait toutes et que jamais rien ne s'arrête, le prochain c'est quand?

 

 en faisant le tri des photos, je m'aperçois que j'aurai vu cette tournée à Vincennes, st marcel de Vernon, à saint Cloud, Arnouville, saint brice sous forêt, val de reuil, Béthune, concert nostalgie, Arnouville, saint étienne du Rouvray.. ça commence à faire, et des compte rendus qui dorment ou qui ne sont pas finis, mais faut que je me motive, et puis pour les photos service minimum pour causede photos interdites et pas envie de ruser, et aussi de pompage abusif sans dire merci, des photos du blog.


 

Découvrez la playlist JONASZ TRIO avec Michel Jonasz

 

 



21/01/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres