Dbloc notes

Dbloc notes

Mali Christophe

Mali, j’ai écouté juste un CD démo, d’une oreille distraite, pas désagréable, j’attends de voir sur scène. C’est fait.  Guitare basse batterie, il n’est plus seul au piano.  J’ai bien aimé…..
 


             3 titres (kerling square, le premier amour et le curé de ma paroisse) encore que Kerling square fut précédée d’une intro explicative qui se voulait drôle et ne l’était pas tant que ça, et que la dernière fut entrecoupée par un numéro d’imitations et de reprises diverses .  Le cœur de cible de Mali semble être la pintade de 18 à 30-35 ans maxi, donc il les sollicite et ça répond par les gloussements de rigueur, il racole le public en disant au moins 10 fois ça va ici ce soir (remplacez le ici par le nom de la ville) il sollicite les applaudissements à grands renforts de moulinets de bras, rameutant les pintades quand l’ambiance retombe. Les enchaînements sont bavards et sans grand intérêt et drôles comme un beau-frère qui a forcé sur le mousseux tiède à la fin du repas de communion du gamin. 
            Christophe Mali se moque de Bruel mais utilise les mêmes ficelles, trouve les textes des chansons de Voulzy « lourds » (et pourtant je suis pas Voulzyophile), parodie Cloclo sur Alexandrie en draguant les mêmes eaux, imite Mitterand et Chirac, dit du mal de la starac mais traque la même bécasse, nous chantonne une histoire de bulle de savon qu’on croirait écrite par les grandes de l’atelier « contes et légendes » du centre aéré et entre deux, force sa voix qui devient limite fausse ou désagréable. Bref, si vous avez aimé Bruel et son public, Jean Roucas quand il imitait les hommes politiques (Christophe Mali imite très bien Jean Roucas imitant les hommes politiques mais il ne le sait pas), si vous aimez aussi les délires de votre beau-frère, allez-y sans hésiter. Moi, ça m’a rappelé un concert gratuit du 13 juillet, (non, non, je ne redirai pas le nom) lui a l’avantage d’être plus photogénique, bref je me suis ennuyé au bout de 30 minutes…
   
Peut être les conditions n’étaient pas idéales, j’avais derrière moi une brochette de son gibier qui s’esclaffait dès qu’il bougeait un sourcil, laquelle brochette avait du passer par le kebab du coin pour se sustenter avant le concert, résultat chaque vanne pas drôle était ponctuée par des gloussements de pintade, aussitôt suivis par des effluves de sauce blanche oignons et poivrons crus. Trop fort les effets spéciaux !


 Pour être complet, je dirais que la salle ne l'était pas au plus des 2/3, et que la moitié était des accros qui ont eu l'air d'être heureuses du concert (c'est l'essentiel, c'est déjà ça), je mets une photo pour les fans, histoire de me faire pardonner ce que je viens d’écrire, je peux même faire un package pour les inconditionnelles (ou  els) si vous me le demandez par MP



30/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres