Dbloc notes

Dbloc notes

Jimmy Cliff en concert gratuit à Montville pour la fête de l’été.

 

 

 

   Jimmy Cliff a une énorme supériorité sur Bob Marley, il est toujours vivant.

   Je sais c'est vache, mais pour avoir vu Marley au Bourget alors que l'Etat m'offrait des vacances en kaki, c'est pas la même eau. Jimmy Cliff, c'est un peu la face populaire du reggae, un rien commercial ; il a cependant un avantage, ne pas être lassant, il balance un reggae mélodieux, et reprend un tube pop comme « many rivers to cross », ou « Akuna matatah »… il est entouré d'une équipe de musiciens et de choristes qui font le poids et le gaillard ne paraît pas souffrir de son âge sur scène, alors qu'une fois descendu du plateau, le bras du régisseur est le bienvenu (doit pas vouloir mettre ses lunettes le coquet).  Ses chansons, perso, pour ce que je comprends des textes, sont un tantinet « la guerre c'est mal, et la famine c'est pas gentil », il fait siffler le nom de Georges Bush (j'attends de trouver un artiste qui le ferait applaudir et y arriverait), il fait lever les bras, faire les marionnettes, sauter sur place,  reprendre un mot ou un autre, organise une chorale entre la  gauche et la droite (du public) ou les hommes et les femmes, taper dans les mains etc… c'est pas ce que je préfère, mais comme il le fait à chaque concert et que ça a l'air de lui réussir, je suis le mouvement quand je ne suis pas en train de prendre des photos (la bonne excuse).

Au final, j'ai passé un bon moment, retrouvé des airs connus et entendus sans qu'il ne soient venus dans ma discothèque, c'est donc qu'ils doivent avoir un certain charme.

Contrairement à ce que je craignais, le public reggae n'était pas au rendez vous des premiers rangs, peut être que le service d'ordre assuré par la gendarmerie locale y était pour quelque chose, plus loin dans le public, des jeunes adultes, carottes dans les cheveux pour les garçons et cheveux enveloppés façon Myriam Makeba pour les filles, fumaient des cigarettes en forme de trompette à la fumée lourde comme celle d'un barbecue à merguez.

 Une mention spéciale à 2 spectateurs :            -la première à une espèce de crâne rasé carburant à la bière et qui a passé une bonne partie du début de concert à boire en provoquant régulièrement un agent de sécurité, pour finir,  la bière l'aidant à hausser son niveau de provoc, par se faire basculer par-dessus la barrière par 2 gendarmes format armoire qui l'embarquèrent en le tenant chacun par un bras et une jambe comme un babouin échappé du zoo qu'il était (il y a des fois où on adore les gendarmes et où on se laisserait aller à cautionner une légère bavure qui n'a pas eu lieu, sont zen les hommes bleus).

                                                                       -la seconde à un jeune sans doute aussi bien équipé intellectuellement parlant, coiffé d'une admirable crête (voir la 2ème photo), et qui étant au fond devait trouver qu'on ne le voyait pas assez, moyennant quoi, il a réussi à se frayer un passage entre les rangées pour se planter juste devant une petite dame à qui j'avais laissé ma place pour qu'elle voit mieux (c'était pas son jour, la jungle est impitoyable avec les nains), le crétin à crête suivant le rythme à grands coups de tête en avant en arrière et de gauche à droite, la pauvre ne voyait plus rien, moi j'avais droit à un léger courant d'air qui aurait été agréable si le ventilateur n'avait dégagé une forte odeur de chèvre qui se néglige… La soif, le tenaillant il embarqua les 2 perruches, aux yeux énamourés aussi expressifs que ceux d'une langoustine après une semaine d'étalage, qui s'accrochaient à son bras vers les abreuvoirs situés au fond, éléments de décor de tout concert gratuit, qui permettent de constater combien l'excès d'alcool levant les barrières, la connerie humaine est infinie, et combien une vessie a une contenance limitée, ça devait puer aux 4 coins du parking du gymnase le lendemain, le mâle est équipé pratique pour se soulager, mais pas encore inodore, à quand la bière au chèvrefeuille ou à la lavande.

 
 
 
 

 

free music


17/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres