Dbloc notes

Dbloc notes

Aldebert Tournée les paradis disponibles Rouen le 10 avril 2007

ROuen le 10 avril 2007

Première étape, le show case
 vite  une chemise propre et je file, stationnement à plus d'un quart d'heure à pied, mais c'est plus simple que les embouteillages.  Arrivée à la Fnouc, vers 17 h 20 déjà une foule compacte devant le forum, les rideaux sont tirés et juste devant trois forumeuses me font coucou.  Papotage de rigueur en écoutant les réglages, Touf et Bitchon sont là. Le rideau s'ouvre c'est le rush en un instant c'est plein à craquer, nous optons pour le assis par terre, Guillaume arrive, l'air surpris de voir autant de monde.  Et c'est parti, de mémoire mais je ne garantis pas l'ordre (ni l'exactitude),  appétit du bonheur, c'est comment là haut, inventaire,  mon père ce héros  et le bébé avec kazoo.  J'aime autant, je crois ces formations réduites que les grosses artilleries avec cuivres et tout, parce que le plaisir est différent, des titres comme c'est comment là-haut ou mon père ressortent différemment sans un gros soutien, et la voix qui parait plus fragile se fait plus émouvante, du coup une voisine a de grosses larmes qui roulent sur ses joues quand elle entend "mon père".  La magie du petit bonhomme qui saute partout, c'est que la même 5 minutes plus tard tape des mains et reprend en chœur les refrains du bébé, pendant qu'un authentique Godzilla en grenouillère profite d'un ravitaillement en vol. 

Séance de dédicaces avec des gamines du lycée à côté, sans doute qui ont piqué une page du cahier de texte ou coupé en deux la copie grand format réglure Seyès  pour avoir un dessin et une dédicace. Il y avait aussi Pascal, que je vois à tous les concerts Aldebert, Jonasz et Art Mengo du coin, quand il ne peut se payer l'entrée avec son salaire du CAT, il vient pour la sortie (d'ailleurs je ne l'ai pas vu à l'exo7) il découpe tout ce qu'il trouve dans la presse locale et les programmes télé, amène ses photos avec la vedette et fait signer tous les documents, il est content, Guillaume l'a reconnu et lui signe tout ce qu'il a apporté, photos, coupures de presse revue de la fnac etc… et il remet à Guillaume une photo prise à Maromme et on en refait 2 autres, pour le prochain passage. Guillaume toujours aussi agréable avec tout le monde.  Fin de la première mi-temps.

Intro (j'aime bien l'idée, mais le côté enregistré ça casse un peu), pas grave, ça embraye sec et c'est parti, une vraie soirée de folie, comme la salle répond mieux qu'à Pont Audemer on aura la totale, moins de mouettes qu'on ne pouvait le craindre. Je laisse le soin à ceux qui ont la play list de vous donner le détail, on a eu le trio c'est comment là haut, mon père et à petit feu qui arrivent à se faire une place au milieu de cette furia, même que Mon père se prend quelques coups de batterie de Bitchon qui lui donnent une énergie différente du disque ou du show case.
       Ce qui me plait bien dans la multiplication des concerts sur la même tournée, c'est que la liste évolue et les morceaux aussi, et  que les enchaînements et les petites histoires ne sont pas toujours les mêmes. Dommage que les vigiles ne rigolent pas avec les histoires de photos, sinon on aurait eu un morceau d'anthologie sur première fois, Guillaume s'est lancé dans des explications qui frisaient le magazine de la santé mais avec un certain délire, derrière lui le club des 5 est hilare et a l'air de se demander où il va s'arrêter.  Un excellent concert avec un bon son, une salle quasi pleine il restait moins de 10 places à la F..C, et un public réactif au bons moments et toujours une vraie complicité de Guillaume et la bande avec tout ce petit monde. La norme et la marge arrive trop vite mais avec une sacrée pêche,   Le concert se termine par une gueule de bois bien délirante  mais sans vraie hystéro, et c'est sympathique.

      Après, et bien ils ont même pas l'air fatigués, ils sont toujours gentils et disponibles et arrivent même à nous faire croire qu'ils sont contents de nous voir. Après reconduisage de Mme Patate à deux pas , mais c'est plus sûr sourcil, je reprends ce boulevard à 6 voies et je vois un type avec son sac à dos qui tente une traversée, à cette heure c'est pas raisonnable ça roule vite, il fait demi tour, j'ai ralenti, j'ai bien fait c'était M'sieur Touf qui devait tenter de gagner un repos bien mérité dans l'hôtel d'à côté, j'espère que les suivants ont fait pareil, comme quoi les bises en stéréo ça rend pas raisonnable. 


PS quasi pas de photo, l'appareil sorti à la toute fin sera confisqué et une bonne partie des photos effacées pas cool, vouspourrez toujours voir les photos faites par l'officiel de la salle sur le site de l'exo plus tard.

j'en ai sauvé une

 



11/08/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres